The Slow Media

Netflix & confinement, partie 3

The Slow Media vous propose de découvrir quatre films applaudis par la critique à leur sortie et récompensés par de nombreux prix, pour faire passer le confinement. Tous ces films sont disponibles sur Netflix.

At Eternity’s gate

De Julian Schnabel

Avec Willem Dafoe, Rupert Friend et Oscar Isaac

S’attaquer à un film sur la vie de Van Gogh, c’est risquer de subir les comparaisons avec l’œuvre de Maurice Pialat, sorti en 1991. Mais Julian Schnabel s’en sort avec brio et réalise ce film avec une grande précision. Plutôt que de se concentrer sur la vie de l’artiste, le réalisateur a décidé d’explorer son génie et sa manière de créer. Willem Dafoe rentre à merveille dans son rôle et sublime l’œuvre.

The Revenant

De Alejandro González Iñárritu

Avec Leonardo Di Caprio, Tom Hardy et Domhnall Gleeson

Dans le Nord-Ouest américain du 19e siècle, un trappeur, blessé par un ours, est laissé pour mort. Pendant 2h30, on observe cet homme survivre, porté par son désir de vengeance envers celui qui l’a trahi en l’abandonnant. Avec ce film, Alejandro González Iñárritu étudie la frontière entre l’homme et l’animal, de plus en plus fine dans cet environnement hostile. Après 22 ans d’attente et 5 nominations, Di Caprio remporte enfin un Oscar, celui du meilleur acteur.

Birdman

De Alejandro González Iñárritu

Avec Michael Keaton, Emma Stone, Edward Norton

Un acteur, écrasé par le succès que lui a apporté le rôle d’un super-héros qu’il jouait auparavant, cherche à rebondir en montant une pièce de théâtre à Broadway. Accompagné par une voix intérieure, personnifié sous la forme d’un oiseau informe et grotesque, l’acteur est ravagé par son passé, son égo et ses rêves. A l’instar de 1917, la succession de plans-séquences censés n’en faire qu’un seul fait du spectateur l’ombre du protagoniste.

Une merveilleuse histoire du temps

De Brett Morgen

Avec Eddy Redmayne, Felicity Jones et Tom Prior

Alors que James Marsh aurait pu se concentrer sur les recherches de Stephen Hawking pour ce biopic, il a préféré s’immiscer dans le privée de l’astrophysicien et prendre pour fil rouge sa vie amoureuse. En mettant en avant la détermination du jeune scientifique à vivre malgré sa maladie mais également l’abnégation de sa femme, jouée par Felicity Jones, le réalisateur a choisi de réaliser un film sur l’homme et non le scientifique. Récompensé aux Oscars et aux BAFTA, Eddy Redmayne est bluffant dans son rôle.