The Slow Media

Netflix & confinement, partie 2

The Slow Media vous propose de découvrir quatre documentaires applaudis par la critique du monde entier, pour faire passer le confinement.

Icare

Récompensé par l’Oscar du meilleur documentaire en 2018, ce film décrypte le dopage organisé en Russie. Alors que Bryan Fogel étudie la façon dont Lance Armstrong s’est dopé sans être inquiété pendant de nombreuses années, ses recherches prennent une nouvelle dimension en 2014 : Grigory Rodchenkov, directeur de l’analyse antidopage de Moscou, avec qui il travaille, dévoile être le responsable d’un protocole de dopage institutionnalisé en Russie. A travers les témoignages de Grigory Rodchenkov, le réalisateur se plonge dans un scandale sportif, aux dimensions politiques.

Cap sur le congrès

Pour ce documentaire, Rachel Lears suit quatre femmes ambitieuses, candidates démocrates aux élections de mi-mandat. L’une d’entre elles est serveuse dans un bar de New-York et deviendra la nouvelle figure du parti démocrate en peu de temps : Alexandria Ocasio-Cortez. Immergé au cœur de la politique américaine, on y découvre les coulisses d’une élection.

Pour Sama

«  Pour Sama » nous montre la réalité de la guerre en Syrie, à travers la caméra de Waad Al-Kateab. D’une révolution pacifique qu’ils étaient « sûr de gagner », elle couvre finalement quatre longues années de siège. Étudiante en économie, elle finit par s’engager dans le rébellion, sa caméra en guise d’arme et filme son quotidien, dans l’hôpital ouvert par son mari Hamza Khatib. Plusieurs images de ce documentaire sont choquantes mais nécessaires à la compréhension du conflit. Nommé aux Oscars et aux BAFTA, il a remporté l’Oeil d’Or au Festival de Cannes 2019. Ce film n’est pas disponible sur Netflix. Cependant, il est disponible à la location sur de nombreuses plateformes légales.

Jane

En 60 ans de recherche, Jane Goodall a pu observer, étudier et comprendre les primates, en pleine nature tanzanienne. Elle leurs découvre la capacité d’émotion, alors qu’on les pensait jusque là réservées aux humains. En 2018, ce documentaire est récompensé aux Producers Guild Awards par le prix du Meilleur Documentaire.