The Slow Media

This poll is no longer accepting votes

Quelle est l'image de l'année 2020 ?

Samuel Corum (New York Times), prise le 9 juillet 2020

Un halo de lumière ou des cornes de diable ? Chacun son interprétation, mais nous sommes obligés de reconnaitre que Samuel Corum a le sens du timing. Le visage fermé de Donald Trump, capturé lors d’une réunion avec les leaders hispaniques à la Maison Blanche, donne au cliché une dimension quasiment démonique.

Petros Giannakouris (AP), prise le 9 septembre 2020

Le 9 septembre 2020, le camp de migrants de Moria en Grèce prend feu. Plus grand centre d’accueil de migrants d’Europe, il accueillait 12 000 personnes. Le cliché de cette famille fuyant l’incendie, les flammes en arrière-plan, résume parfaitement la catastrophe humanitaire qu’à représenté cet événement.

Tracey Nearmy (Reuters), prise le 4 janvier 2020

On pourrait penser à une photo retouchée mais il n’en est rien. Le ciel orangé est du aux incendies qui ont ravagés le territoire australien. Dans une ambiance apocalyptique, Nancy et Brian Allen se tiennent devant leur maison en Nouvelle-Galles du Sud, impassibles.

Centro residenziale per anziani Domenico Sartor (via Reuters), prise le 11 novembre 2020

Dans une maison de soins à Castelfranco Veneto, en Italie, une “salle de câlin” a été installée. Dans une période où la proximité physique est devenue une source de danger, le drap transparent permet aux résidents d’enlacer leur famille en sécurité.